Saint Germain
des Champs



Rechercher      Commune Web





Hameaux


Météo
Ephéméride









Bulletin 93 du 9 décembre 2014
 
6 décembre 2014 Repas des aînés
Un vrai moment de convivialité
Editorial

L’attention aux personnes isolées

Il y a toujours une personne isolée ou fragile près de chez soi. Pas nécessairement une personne âgée !

A cette époque de l’année où le froid invite au confinement chez soi, où la nuit tombe rapidement… l’isolement risque de s’accroître.

La configuration de nos hameaux avec parfois un habitat dispersé peut aussi contribuer à renforcer la solitude.

Nous sommes en milieu rural, généralement plus qu’en ville, attentif à nos voisins , soucieux du volet qui ne s’ouvre pas ou du voisin que l’on n’a pas aperçu… en même temps que respectueux de la vie privée.

L’équilibre n’est pas toujours aisé. Des dysfonctionnements, qui ne sauraient culpabiliser personne lorsque l’attention est habituelle, peuvent se produire.

En cette période redoublons de vigilance.

Les membres du CCAS sont particulièrement attentifs à cette attention à porter aux personnes. Vous les connaissez.( cf.  la liste dans le bulletin n° 89). Si une situation vous paraît inquiétante n’hésitez pas à les contacter ou à avertir la mairie.

Bonnes fêtes de fin d’année à tous.

Le Maire. Michel Millet

ETAT CIVIL

Naissances
Nous accueillons avec plaisir la naissance de Yaël, Euphémie, Marie PEREZ, née le 24 octobre 2014 à Dijon .
Félicitations aux heureux parents.

Décès
Nous déplorons le décès de :
Monsieur Lucien POITEVIN, décédé à Avallon le 28 octobre 2014
Monsieur Jean LEGROS, décédé à Epoisses le 30 octobre 2014
Nous présentons nos sincères condoléances aux familles

CONSEIL MUNICIPAL DU 5 DECEMBRE 2014

Création de fossé à Lautreville.
Le maire expose au Conseil municipal qu’il serait nécessaire de procéder à la création d’un fossé busé pour l’évacuation des eaux pluviales au chemin de l’Etang à Lautreville faute de quoi la chaussée sera durablement endommagée. Il annonce qu’un devis établi pour ces travaux par l’entreprise Walle s’élève à 6 146 € HTVA. Il précise que le budget municipal est en capacité de supporter cette dépense.
Après en avoir délibéré, le conseil municipal accepte le devis présenté par l’Entreprise Walle, décide de procéder à ces travaux, mandate le Maire pour lancer l’exécution de ces travaux.

Budget CCAS.
Le maire informe le Conseil municipal que d’une part l’ensemble des dépenses occasionnées par le repas de fin d’année des aînés ou le colis pour ceux qui ne peuvent y participer dépassent les prévisions budgétaires et que d’autre part des factures 2013 réglées sur le budget 2014 sont également cause de ce dépassement.
Le maire demande au conseil municipal de bien vouloir abonder le budget du CCAS d’une subvention exceptionnelle de 1 000 €
Après en avoir délibéré, le Conseil municipal vote à l’unanimité une subvention exceptionnelle de 1 000 € pour le CCAS.

Frais de scolarité ville d’Avallon 2013
Le Maire informe le Conseil municipal que les frais de scolarité 2013 pour 3 enfants de la commune scolarisés en classe élémentaire à Avallon s’élèvent à 1 971 €.
Après en avoir délibéré, le conseil Municipal :
s’étonne des différences de coût importantes pour un même service rendu (422 € à l’école élémentaire de Quarré les Tombes, 450 € à celle de St Brancher et 657 € à Avallon) et sollicite une réunion tendant à harmoniser ces coûts ; décide de procéder, pour l’année concernée au règlement sollicité.

Budget lotissement
Sur proposition du maire et après en avoir délibéré  le Conseil municipal décide le changement d’affectation de la somme de 57 226, 24 € du budget général de la commune au budget du lotissement.

Taxe pour auto-entrepreneur
Le Conseil municipal donne son accord pour le règlement de la somme de 88 € au titre de la taxe pour les auto-entrepreneurs.

Acquisition d’un défibrillateur
Le maire expose au Conseil municipal que lors de la réunion du comité consultatif communal du CPI (centre de première intervention) la question de l’acquisition d’un défibrillateur mis à disposition du public près du foyer communal a été abordée.
Le coût de ce défibrillateur garanti 6 ans, avec armoire extérieure comportant éclairage, chauffage et transformateur s’élève à 1 750 € HTVA, sans la maintenance.
Le Conseil municipal après en avoir délibéré décide de procéder à cet achat et à son installation dans la cour du foyer communal.

Réhabilitation du presbytère
Monsieur le Maire informe le Conseil municipal des résultats des visites sur site des différents techniciens dans le cadre du projet de réhabilitation de l’ancien presbytère.

Monsieur l’Ingénieur Conseil du Conseil Régional, le 25 août 2014, estime à 300 000 € les travaux à réaliser (hors réfection de la toiture (80 à 100 000 € et frais de cabinet d’architecte.) Il suggère soit de faire la totalité des travaux en tenant compte des prescriptions de l’opération « village d’avenir ». (Haute qualité énergétique et création de logement social) Dans ce cas nous bénéficions des aides du Conseil régional : 30% sur une dépense plafonnée à 100 000 € ; soit de faire les travaux à minima (double vitrage, huisserie, toiture, amélioration du système de chauffage) ce qui n’ouvre pas les droits à la subvention du Conseil Régional et vendre ou louer ; soit de procéder à la réfection de la toiture et vendre ou louer en l’état.

Monsieur l’architecte conseil du Conseil Général (CAUE) suggère la création de deux logements. La réhabilitation de 200 m² « occasionnerait un coût de travaux prévisionnels de près de 400 000 € pour une subvention éventuelle de la Région de 20 000 à 40 000 € pour le cas d’un logement et de 40 000 à 80 000 € pour le cas de deux logements avec des travaux presque équivalents »

Monsieur l’Inspecteur des Finances publiques, pour le Service des Domaines évalue la valeur vénale libre de l’ensemble à 60 000 € « compte tenu de la situation et de la configuration de l’immeuble, des travaux à envisager et de la copropriété de la cour.
Monsieur le Maire demande que compte tenu du coût de l’opération le Conseil municipal prenne le temps nécessaire à la réflexion et à la concertation et souhaite que chacun s’exprime sur ce sujet.

Après avoir délibéré le Conseil municipal décide, de demander à un maître d’oeuvre d’évaluer le coût réel des travaux à réaliser.
précise qu’au préalable à toute décision le Conseil municipal aura à connaître du coût de la prestation demandée par le maître d’œuvre mandate le maire pour contacter les maîtres d’œuvre susceptibles de procéder à cette estimation.

Informations et questions diverses.
Enfouissement des réseaux électriques : A la demande du Conseil municipal le Syndicat départemental d’électrification est passé sur la commune. L’enfouissement des réseaux rue d’Avallon et rue de Vézelay sont envisagés. Le Conseil municipal se prononcera au vu du devis qui sera présenté.
Sécurité routière : L’entrée du bourg (coté Quarré les Tombes) sera sécurisée par la pose de grilles protégeant le trottoir de la circulation routière. Les parkings sur route vers le Monument aux Morts et la Mairie seront plus manifestement signalés.
Création de fossé à Montigny : Suite à la demande d’un administré la commission des travaux se rendra sur place avec un entrepreneur en TP pour envisager la solution à retenir.
Comité des fêtes : Le comité des fêtes sollicite un local ou une armoire pour ranger son matériel.

RECENSEMENT

Le recensement de la population de notre commune aura lieu entre le 15 janvier et le 14 février.

A quoi cela sert il ?
Le recensement a pour objet de déterminer les populations légales, de décrire les caractéristiques de la population, ses conditions de logement et ses déplacements.
Pour l’Etat cela permet de définir les politiques publiques nationales et pour les communes d’établir la contribution de l’Etat au budget communal.
Qui pratique le recensement ?
Sur notre commune Madame Maïssa a été désignée comme agent recenseur. Ce sera la seule personne habilitée à se présenter à votre domicile pour cette opération de recensement.

Le recensement c’est sûr !
L’Insee est le seul organisme habilité à exploiter les questionnaires et cela de façon anonyme. Ils ne peuvent donc donner lieu à aucun contrôle administratif ou fiscal. Votre nom et votre adresse sont néanmoins nécessaires pour être sûr que vous ne soyez pas compté-e plusieurs fois. Lors du traitement des questionnaires votre nom et votre adresse ne sont pas enregistrés et ne sont pas conservés dans des bases de données. Enfin toutes les personnes ayant accès aux questionnaires (dont les agents recenseurs) sont tenus au secret professionnel.

Comment répondre ?
Soit par Internet : C’est la méthode la plus simple Aller sur le site www.le-recensement-et-moi.fr et cliquer sur « le recensement en ligne »
Soit en utilisant les documents papiers qui vous seront fournis par l’agent recenseur lors de sa première visite.

A votre demande l’agent recenseur pourra vous guider pour la réponse.

INSCRIPTIONS SUR LES LISTES ELECTORALES

La période d’inscription sur les listes électorales est ouverte jusqu’au 31 décembre.
A cet effet nous vous rappelons que le secrétariat de mairie vous est ouvert les mardi et jeudi de 9 h à 12 h.

PRESENTATION DES VOEUX DU MAIRE
ET DU CONSEIL MUNICIPAL



La cérémonie traditionnelle de présentation des vœux du maire et du conseil municipal à la population aura lieu au foyer communal le samedi 10 janvier à 18 h.

Vous êtes tous invités à ce moment particulier de convivialité et de partage

SECURITE ROUTIERE

En un laps de temps très court trois accidents successifs ont eu lieu au croisement de la route de Lormes et de Montmardelin. : Une voiture bifurquant en direction de Montmardelin est percutée et projetée dans le pré voisin par un véhicule qui veut la doubler.
Suite à une lettre du maire au Président du Conseil général pour demander un authentique ‘tourner à gauche’ une réunion a eu lieu en mairie avec les techniciens du Conseil Général.
Il a été convenu que, dans un premier temps, une ligne continue jusqu’à la bifurcation sera tracée au sol et qu’un panneau interdisant de doubler dans le sens Avallon Lormes sera mis en place.
ATTENTION : Il a été convenu également que ce tracé ne sera réalisé qu’au printemps lorsque les conditions atmosphériques seront favorables. En attendant : Redoublez de prudence.

VIE ASSOCIATIVE

Club des aînés
Galette des rois le 22 janvier 2015 dans la salle de réunion de la mairie à 14 h 30

L’équipe de foot Quarré St Germain reçoit à domicile
Varennes 2 le 25 janvier 2015 à 14 h 30
Le Mont St Sulpice le 15 février 2015 à 14 h 30
Champs sur Yonne le 8 mars 2015 à 15 h
Neuvy Sautour le 12 avril à 15 h
Magny le 10 mai à 15 h
Andryes le 17 mai à 15 h

Allons encourager nos joueurs !

HISTOIRE DE… PRESBYTERE

« L’ancien presbytère était placé au côté nord de l’église et communiquait avec le cimetière et l’église par la petite port qui subsiste encore. Cette propriété avait été donnée à la cure de Saint Germain par les sires de Chastellux, au témoignage du sieur Collas, curé. Le seigneur en était rentré en possession par suite de la non exécution des services de fondation (1708). Le fonds en appartenait donc aux Chastellux. C’est pourquoi le presbytère ne fut vendu que tardivement avec les biens des immigrés.

Il se composait d’un bâtiment en pierres de moellons, couvert en partie en tuiles et en partie en gluis, portant 45 pieds de long, sur 22 de large et 12 de haut ; comprenant deux chambres, deux cabinets, une cave, un grenier sur le tout, une grange, une écurie, un hangar, une grande cour, un jardin, un verger, un enclos d’un tiers d’arpent, une pièce de terre labourable, le tout se tenant ensemble et demandant deux quintaux de froment pour semence c'est-à-dire un peu plus d’un hectare.

En 1796 le tout fut cédé au prix de 1 180 livres seulement, faute de surenchérisseur. L’acquéreur fut Etienne Hollier, curé constitutionnel, qui, à court d’argent, le remit en vente l’année suivante. Un Dansin des Gâties l’acheta probablement au rabais. Celui-ci le loua à la commune comme maison presbytérale jusqu’en 1813, époque où sa fille Catherine, mariée, s’installa dans l’antique maison sacerdotale. En 1814, le curé se trouve logé chez Mannoury, résidant à Avallon, et la Fabrique se plaint de ne pouvoir payer le loyer de 143 francs.

La commune embarrassée acheta en 1822, pour loger son pasteur, les bâtiments de Mannoury, futur percepteur à Avallon, que l’abbé Favier tenait en location. La propriété achetée 3 624 francs devint le presbytère actuel. Les constructions de la ferme avaient été en partie achetées par Jean Dizien en 1814 ; d’autres furent annexées à la cure. De là, des communautés de bâtiments, de cour, de puits. La commune laissa au curé Favier une écurie pour son cheval, une remise pour sa voiture et un grand bûcher dont l’ouverture donnait primitivement sur la cour.

L’ancien jardin fut agrandi du petit jardin de métayer, afin que le cheval eût un morceau de pré ou de luzerne. L’ancienne cure vaudrait bien aujourd’hui 1 de 12 à 15 000 francs. Les prêtres n’ont pas gagné à l’aliénation de l’ancien presbytère. Ils n’ont plus la même proximité de l’église, le même espacement de cour, la même indépendance de bâtiments et de jardin, la même jouissance d’enclos et de verger, surtout la même salubrité et la même lumière dans le logement. » 

Extrait de « Histoire de Saint Germain des Champs par l’Abbé A. Tissier. » page 309 à 311

 






| site réalisé par | mentions légales | liens divers | © 2000-2014