Saint Germain
des Champs



Rechercher      Commune Web




Hameaux


Météo
Ephéméride



BULLETIN N°69
7 avril 2010

St Germain, vue générale
Editorial du Maire

Prudence mais pas immobilisme
L’élaboration du budget communal est toujours un moment grave et important pour le conseil municipal.
Il engage les travaux jugés nécessaires au développement de notre commune et à son entretien. Les dépenses ainsi programmées sont compensées par des recettes dont une partie est constituée par les impôts communaux.
Cette année, dans le contexte économique que vous connaissez, et qui marque chacun d’entre nous, et au regard du désengagement de l’Etat, la responsabilité était encore plus grande.
A ceci s’ajoute les décisions budgétaires du Conseil Général qui, comme toutes les collectivités, est contraint de faire des économies et a donc décidé des coupes drastiques dans les aides traditionnellement apportées aux communes pour leurs travaux d’investissement.
Donc compte tenu de cette crise économique persistante le Conseil municipal a décidé de ne pas augmenter la pression fiscale pesant sur chacun d’entre nous.
Cette année encore les taux d’imposition seront maintenus au niveau des années antérieures.
Néanmoins il n’est pas question d’attendre, les bras croisés, le retour de jours meilleurs. Ne pas investir aujourd’hui c’est se contraindre à dépenser plus demain. C’est aussi pénaliser l’artisanat et les entreprises locales (donc l’emploi !) qui vivent des commandes émanant des collectivités locales.
Nous avons donc « serré » au maximum les dépenses de fonctionnement et décidé de ne retenir que les travaux d’investissement prioritaires à savoir, outre les travaux sur les routes et notamment les réparations après ce rude hiver, la réfection de la cour du foyer communal qui est dans un état déplorable. Nous profiterons de ces travaux pour mettre aux normes d’accessibilité l’ensemble du foyer. (Une ordonnance européenne oblige que tous les locaux accueillant du public soient aux normes d’accessibilité en 2012). Nous poursuivrons également les efforts entrepris de sécurisation routière en aménageant les abords de l’école/mairie.
Vous nous signalerez évidemment d’autres interventions nécessaires.
Ensemble il nous faudra raison garder tout en demeurant ambitieux pour notre village.
Le Maire,
Michel Millet.

ETAT CIVIL


Naissance :
Nous nous réjouissons d’apprendre la naissance de Isabelle, Salice, Avallon Lieshout née à Utrecht, dont les parents sont résidents secondaires à Ruissotes.
Félicitations aux heureux parents.
Décès :
Nous déplorons les décès de :
- Croissant Dominique, décédé accidentellement à Avallon le 21 mars 2010
- Carbonnel Jean, décédé le 26 mars 2010 à Chavilly Larue.
- Cormier Andrée, décédée le 31 mars 2010 à Lautreville.
Nous présentons nos sincères condoléances à leurs familles.

DECISIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DU 19 FEVRIER 2010

Attribution des travaux 2010 :
Les travaux de sécurité routière sur la RD 36 aux abords de la mairie, de réfection de la cour du foyer communal et de mise aux normes accès handicapés du foyer communal sont attribués à l’entreprise Boujeat pour la somme globale de 36 515,33 € TTC.
L’entreprise devra au préalable fournir des plans précis des aménagements d’accessibilité afin que soit vérifiée la conformité aux exigences légales.
Tarification du ménage au foyer communal.
Le conseil municipal décide à l’unanimité de tarifer 50 € le ménage du foyer communal lorsque l’élu, en charge de la reprise du foyer après location, estimera que le foyer n’est pas rendu en état de propreté. Cette somme sera recouvrée par les services de la perception auprès de la personne ayant loué le foyer.
Le conseil municipal modifie ainsi le règlement de location du foyer communal : Les clés seront désormais remises la veille du jour de location à 18 h par un élu qui constatera avec les personnes louant le foyer la qualité de propreté. Elles seront remises au terme de la location, à 18 heures, au même élu qui constatera la qualité du ménage.
Approbation des comptes administratifs et comptes de gestion 2009.
A l’unanimité le conseil municipal adopte le compte administratif du budget communal. Celui-ci présente un excédent de fonctionnement de 239 992, 17 € et un déficit d’investissement de 47 398,52 € .
Par 7 voix pour et 2 abstentions le conseil municipal adopte le compte administratif du budget lotissement qui présente un déficit d’investissement de 80 732,53 €
A l’unanimité le conseil municipal adopte le compte administratif du budget forêt qui présente un excédent de fonctionnement de 43 489, 39 € et un déficit d’investissement de 3 599,71 €.
Les comptes de gestion correspondant sont approuvés dans les mêmes conditions.
Taux d’imposition 2010.
Sur proposition du maire, à l’unanimité le Conseil municipal maintient les taux d’imposition antérieurs à savoir :
• Taxe d’habitation : 4,29
• Foncier bâti : 10,51
• Foncier non bâti : 29,14
• Compensation de a taxe professionnelle : 8,29
Budgets 2010
Le Conseil adopte à l’unanimité le budget général s’élevant à 474 937 € en section de fonctionnement et à 394 867 € en section d’investissement. Il adopte également à l’unanimité le budget forêt dont la section de fonctionnement s’élève à 21 603 € en dépenses et 44 544 € en recettes, la section d’investissement s’équilibrant en dépenses/recettes à 5 053 €.
Le conseil adopte par 9 voix pour et 2 abstentions le budget du lotissement : fonctionnement dépenses/recettes : 198 000 €, investissement : dépenses/recettes : 179 733 €.
Chemin du Ru des Hâtes.
Le maire informe le Conseil municipal que suite aux décisions arrêtées lors de la session précédente toutes les parties concernées ont reçu une lettre recommandée avec accusé de réception les informant des textes de droit, de la détermination de la municipalité unanime et des procédures. Le maire précise que deux personnes concernées, sur cinq, ont donné une réponse favorable les autres ne s’étant pas manifestées.
Le conseil municipal, à l’unanimité, mandate le maire pour que soit entrepris toutes démarches nécessaires permettant de parvenir à l’élargissement de ce chemin au bénéfice des agriculteurs exploitants.
Zone d’activité économique.
Le maire informe le Conseil municipal de la proposition de la CCMV tendant à modifier les statuts de la CCMV en son article 5 lui donnant compétence exclusive pour « la création, la gestion et la promotion de zones d’activités économiques». Soucieux de donner une marge d’autonomie aux communes le conseil communautaire propose que les zones d’activité économique inférieures ou égales à 1 ha soient de compétence communale » Le conseil municipal donne son accord, à l’unanimité, pour une modification statutaire en ce sens.


ELECTIONS REGIONALES

Résultats à l’issue du second tour :
Front national d’abord : E. 21 voix
La Bourgogne dynamique : F. Sauvadet 85 voix
La Bourgogne pour tous : F. Patriat 63 voix
Abstention : 160

SUBVENTIONS

Nous avons perçu 5 226 € du Conseil général pour les travaux d’évacuation d’eaux pluviales.
Nous ne désespérons pas d’atteindre 80% pour le projet de chaufferie bois (Conseil Général, ADEME et Conseil Général) sur la partie maitrise d’ouvrage et investissement.

AMENAGEMENT DE L’ENTREE DU BOURG

La zone marécageuse à l’entrée du bourg, au niveau de Marchessus, rendue visible depuis que l’on a procédé à son nettoyage, ne met pas en valeur le site de Saint Germain pour toute personne entrant au village.
Le conseil municipal a plusieurs fois évoqué son aménagement.
Nous envisagions de recréer la mare Gauvain dont parle l’abbé Tissier dans son livre sur l’histoire de Saint Germain.
La police des eaux consultée s’y oppose au nom de la loi sur l’eau qui interdit le réchauffement de l’au du ru qui alimenterait cette mare.
Nous poursuivons, en lien avec les techniciens du Parc du Morvan, d’autres pistes d’aménagement, par exemple utilisée cette zone humide pour mettre en valeur la faune et la flore propres à ce type de terrains.
Toutes les suggestions sont les bienvenues.


CENTRE DE LOSIRS

L’Association Anim’Plus a obtenu de la communauté de communes la délégation de service public pour la gestion du centre de loisirs « Accueil de loisirs Morvan-Vauban »
Pour les vacances de printemps un accueil a lieu pour les enfants de 2 ans ½ à 12 ans à l’école de Quarré les tombes.
Les inscriptions peuvent se prendre à la mairie aux heures de permanence ou sur le site d’accueil.
Un ramassage en minibus est organisé : départ de St Germain à 8 h 40, retour à 18 h 20.
L’accueil a lieu à la journée ou à la demi journée.
Les tarifs sont fonction du lieu d’habitation (enfants habitant sur le territoire de la CCMV ou hors territoire.), et du quotient familial.
Pour tous renseignements s’adresser en mairie aux heures d’ouverture (Mardi et jeudi de 9h à 12 h) ou à Anim’Plus les lundi, mardi, mercredi et jeudi de 10 h à 13 h et de 16 h à 18 h et le vendredi de 10 à 13 h. (adresse : Anim’plus – Centre social ; Espace Victor Hugo – La Morlane ; 89200 Avallon. Téléphone : 03 86 31 66 18

19-24 AVRIL TOUR AUTO OPTIC 2010

Le « tour auto Optic 2000 » est une épreuve sportive automobile de voitures historiques. Cette épreuve traversera notre commune par la D36 (Vézelay-Quarré ) le 20 avril, une épreuve spéciale (Quarré, Le Crescent, l’Huis Raquin) est également programmée.
Attention : A cette occasion la D192 sera fermée pendant cette épreuve. (Arrêté conjoint n° 16 Conseil général/mairie)

VIE ASSOCIATIVE

Association des retraités et leurs amis :
L’association nous communique son calendrier d’activités pour les mois à venir.
Jeudi 24 juin : barbecue au foyer communal
Jeudi 2 septembre : voyage
Jeudi 18 novembre : repas d’automne.
L’association vous rappelle qu’elle accueille tous les retraités et leurs amis le jeudi après midi tous les 15 jours pour un moment de vraie convivialité au foyer communal : jeux de société, goûter et amitié partagée.

Arts et Fêtes à Saint Germain
Prochaines activités programmées :.
13 juin : Déplacement à la journée du festival de l’épouvantail à Belleville le Comte.
19 juin : fête de la musique autour d’un feu de la Saint Jean avec pique nique et animation musicale en lien avec l’amicale des pompiers.

Ne pas oublier : Notre festival d’épouvantails 2010 (du 31 juillet au 15 août dans les rues du village) se prépare dès maintenant.
Tout le monde, individuellement ou en groupe, peut y apporter sa création. Faisons preuve d’imagination. Nous accueillerons le comité des fêtes de Belleville le Comte.

HISTOIRE LOCALE : Le nom des hameaux. (suite)

Chezelles
(Chazelles, au XIIIème siècle, villa de Chazelle)
Chazale, comme Casale, du latin Casa, voulait dire chaumières, cabanes, habitation rustique.
Serale, autre nom de Chezelles, et presque aussi usité que le premier, est un mot expressif assez employé au XIIIème siècle. Il vient du latin sera, serrure et veut dire fermé de toutes parts, comme par une serrure, inaccessible, inabordable. C’était vrai de Chézelles à l’époque.
Railly
(Railliacum, Rolliacum, propriété de Rullius, gallo-romain). Rullius, de rus, veut dire rural, rustique.
Marchesu
(Marchesium, au 12ème siècle, marécage, marécageux), s’est appelé aussi Marchiseul, Marchiseux, Marcelu, de Marcasolium, Marcasoleum, endroit marécageux.
Villaine
(Villula, Villare) d’où les mots de village et de vilains ou villageois, signifiait grosse métairie, réunion de plusieurs habitations rustiques. Il ne s’agit pas des belles villas romaines.
Lautreville
(Altera villula, l’autre grosse métairie) par rapport à Villaine située tout près.
Les Ruissottes
(Grand et petit) Ruisselum, Ruisselus. On disait les Roissottes en 1343, les Rouchottes au 18ème siècle, de roucher, couler dans le langage local. Toutes ces expressions ont le même sens que rivulus, petit ruisseau.
Grange du bois
(du bois, pour le distinguer des Granges d’Avallon et d’autres lieux). Grangia. Primitivement les granges étaient des métairies dépendant de monastères et dirigées par des moines, ou un moine convers appelé grangier. La propriété relevait, par l’intermédiaire de Saint Martin d’Avallon, de Saint Martin d’Auxerre, au 10ème siècle et avant.
Saint Germain des Champs
(Sanctus Germanus a Campis) A Campis pour le distinguer des 172 localités qui portent en France le nom de Saint Germain.
La Ronce
Appellation tirée des produits spontanés du sol et par trop nombreux au moment de la fondation de la ferme.
_____________

Etymologies seulement probables par suite de l’absence de la vraie dénomination sur les anciennes pièces.

Lingoult
(Linguotz, 15ème siècle). On opine à croire que ce mot vient d’un propriétaire franc ou mérovingien appelé Lingoul (Lingulfus), d’où l’on a fait Linguoltz puis Lingoult
Vaupitre
Nous offre aussi un doute. Vaupêtre au 17ème siècle. Le Vallis petrosus de Victor petit ne semble pas la véritable appellation primitive. La traduction eut donné Vauperreux au lieu de Vaupitre. Il vaut mieux dire Vallis Petri, vallée du nommé Pierre.

Tous ces hameaux remontent peut être au 4ème ou 5ème siècle.
(Source : Abbé Tissier, curé de Saint Germain des Champs. 1901)

Des commentaires? Exprimez-vous dans le courrier des lecteurs (version éléctronique uniquement)

| site réalisé par | mentions légales | liens divers | © 2000-2014