Saint Germain
des Champs



Rechercher      Commune Web





Hameaux


Météo
Ephéméride





Numéro 100 du 14 janvier 2016
 
Editorial

9 janvier 2016
Présentation des vœux au foyer communal
A l'ouverture de cette rencontre pour la présentation des vœux du Conseil municipal qui se veut l’occasion d’une analyse de l’année écoulée, d’une projection sur celle à venir mais aussi un moment de vraie convivialité il est impossible de ne pas évoquer cette dramatique année 2015 prise en tenailles entre les attentats de janvier et ceux de novembre.

Certains sont morts parce que journalistes humoristes, athées ou agnostiques, d’autres parce que juifs, d’autres enfin parce que jeunes et participants à un concert. Tous victimes de la folie sectaire au nom d'une religion dont les assassins ont détourné le sens.

Ces tragiques événements ont eu comme corollaire de nous souder autour des vrais valeurs de notre République : Liberté, Egalité, Fraternité et Laïcité comprise comme le droit à la liberté de conscience, le refus et la condamnation des pressions exercées sur les personnes.
Ils ont mis en valeur la nécessité du « Vivre ensemble » non pas comme une simple tolérance de l’autre dans une cohabitation minimaliste.
«  Vivre ensemble » c’est s’accepter différents, communiquer malgré ces différences sans jugement ni mépris. La société se construit et se cimente par la tolérance. Et qui dit tolérance dit réciprocité. La tolérance n’est pas une bienveillance indulgente, simple manifestation d’une supériorité faite de condescendance. Elle est le contraire de la méfiance, de la suspicion, de l’indifférence, de l’amalgame sectaire auquel certains nous invitent.

En 2016, ici et ailleurs, cultivons ce vivre ensemble. Faisons notre cette pensée de Martin Luther King « Nous devons apprendre à vivre ensemble sinon nous allons mourir ensemble comme des idiots »

Revenons à 2015 et envisageons 2016

De quoi cette année a t elle été faite dans notre vie communale ? Quels sont les projets 2016 ?
Les travaux d’enfouissement des réseaux au bourg sont réalisés. Les lignes aériennes électriques rue de Vézelay devraient disparaître prochainement. Les lignes téléphoniques suivront . Les nouveaux lampadaires seront posés. Outre l’intérêt environnemental ces investissements doivent être à terme source d’économie puisque ces nouveaux lampadaires seront munis de lampes à LED. Pour 2016 il est prévu de poursuivre la même opération au bourg rue d’Avallon.
Le Conseil municipal a par ailleurs demandé un devis pour le remplacement de toutes les ampoules de l’éclairage public du bourg par des ampoules LED et une estimation de travaux pour conduire la même opération d’enfouissement des réseaux sur Montmardelin. Rendez vous est pris avec un technicien pour une élaboration du projet qui sera soumis au Conseil municipal. Notre intention est de programmer les autres hameaux progressivement.
Nous devrons également remédier à un véritable problème concernant la sécurité incendie : à cause du manque de pression dans les conduites mais aussi parce que certains écarts sont peu ou mal protégés il nous faut revoir l’ensemble de la protection. Nous avons commencé en remplaçant en 2015 des bornes défectueuses à Lautreville et à Vilaine et en remettant en état (enfin !) la mare du Meix. Une tournée d’inspection sur site avec un officier du centre de secours d’Avallon nous a permis de pointer les lieux à risque. Le Conseil municipal en connaîtra le détail et, s’agissant de la sécurité, il lui sera proposé de budgéter sur 2016 tous les travaux d’aménagement nécessaires.
Concernant les services de secours, nous l’avons déjà fait, mais je tiens à redire ici tous les remerciements de la population pour l’engagement de notre CPI tant au niveau de l’investissement en formation aux secours que pour leur disponibilité pour les interventions. Suite à la formation acquise et pour que nos pompiers volontaires puissent répondre dans de bonnes conditions aux appels de secours aux personnes nous cherchons à les doter d'un véhicule léger...conforme à nos dispositions financières.

En 2015 nous avons élaboré les réponses à l’obligation du schéma d’accessibilité aux bâtiments accueillants du public. Les travaux sont programmés sur 3 ans. Certains travaux mineurs ont déjà été réalisés . 2016 devrait connaître, entre autres travaux, le revêtement goudronnée du chemin conduisant à l’église et un aménagement modulable permettant aux personnes à mobilité réduite d’y accéder plus aisément.
S'agissant de l’église, après avoir réalisé ces dernières années, les travaux d’assainissement au sol et la réfection des murs intérieurs à la chaux pour stopper l’humidité nous réalisons actuellement les travaux programmées de réfection du plancher du clocher et sa sécurisation. Merci aux bénévoles qui se sont associés à ces travaux et manifestent ainsi l’attachement à la protection de notre patrimoine. Un autre problème s'impose : il n'y a aucune protection anti-foudre. Outre la question du niveau de l'obligation légale à étudier, s'agissant de la protection des personnes et des biens le Conseil devra se pencher sur cette question et décider de la réalisation ou non de ces travaux afin de les inscrire au budget 2016.
Un travail important a été réalisé en 2015 concernant l'entretien des chemins. Nous poursuivrons cet effort régulièrement. Nous ne pouvons satisfaire d’un coup toutes les demandes Elles sont nombreuses . Nous savons que c’est l’activité économique et touristique qui est concernée. Nous progressons régulièrement, dans le cadre budgétaire de notre commune. Ici encore je remercie les agriculteurs qui prêtent la main sur tel ou tel chantier à la demande des conseillers en charge de ce dossier. J'en profite pour rappeler qu'il appartient aux propriétaires de terrains jouxtant les chemins d'entretenir les haies bordant ces chemins.
L'entretien général et régulier de la voirie communale est onéreux, il sera poursuivi. Ici et là demeurent où se créent des problèmes d’évacuations d'eau pluviale nous tentons d'y remédier au cas par cas.
Le Conseil municipal a décidé le principe de la mise en vente du presbytère. 2016 sera l’année de la mise en œuvre de cette décision importante.
La commune est vaste, nous ne voyons pas tout tout de suite. N’hésitez pas à porter à la connaissance du Maire ou d'un conseiller les observations que vous pouvez faire. En aucun cas vous ne dérangez. Les élus sont là pour servir le bien commun. Nous recueillons les suggestions et dans la mesure de leurs pertinences, de nos moyens techniques et financiers nous tentons d'y répondre au mieux.
La commune se trouve incluse dans une communauté de communes de grande dimension qui demain sera encore plus vaste. Il y a donc le risque de dilution dans une grande entité Il faut par conséquent être activement présent à la Communauté de communes et à ses commissions comme aux divers syndicats intercommunaux et y prendre toute notre part avec le souci de la défense et promotion de notre commune.. Cela demande du temps consacré Je remercie les membres du Conseil municipal qui participent à ces diverses commissions de travail et y font entendre votre voix. Et de façon plus globale je remercie l’ensemble du conseil municipal pour leur présence, la qualité du travail dans un climat serein avec le seul souci du bien commun.

Pour conclure, avant de vous inviter à partager la galette républicaine et le verre de l'amitié je me permets de revenir un instant sur la nécessité de l'application d'un vivre ensemble de qualité, ici et ailleurs, et vous invite à faire nôtre cette constatation d'Isaac Newton : « Les hommes construisent trop de murs et pas assez de ponts »
En 2016  soyons donc des pontonniers du vivre ensemble et bonne année à tous.
Le Maire
Michel Millet

CONSEIL MUNICIPAL

Le compte-rendu du conseil municipal du 29 novembre peut être lu ici.

RECENSEMENT DE LA POPULATION

Population légale suite au recensement de janvier février 2015 :
Population municipale : 372
Population comptée à part : 10
Population totale ; 382

La population dite comptée à part comprend les personnes dont la résidence habituelle est dans une autre commune mais qui ont conservé une, résidence sur le territoire de la commune (étudiants, personnes en maison de retraite…)

Pour mémoire population légale au 1er janvier 2013 (dernière mise à jour ) : Population municipale : 381, population comptée à part : 10, population totale : 391

ELECTIONS REGIONALES : 13 DECEMBRE 2015

Inscrits 314
Votants : 212 soit 67,51 %
Exprimés : 206
Votes blancs : 4
Votes nuls : 2
Liste : « La région en grand » : 88 voix soit 42,71%
Liste : « Front national » : 73 voix soit 35,44%
Liste : « Notre région d’avance » : 45 voix soit 21,84%

VOTE PAR PROCURATION

A l’occasion des élections régionales nous avons eu l’occasion de devoir répondre à des interrogations concernant le vote par procuration.

Quelles sont les règles à ce jour ?
Le vote par procuration permet à un électeur absent le jour d’une élection de se faire représenter par un électeur de son choix. La démarche s’effectue à la gendarmerie, au commissariat, au tribunal d’instance au auprès des autorités consulaires. La personne qui donne procuration (le mandant) désigne librement la personne qui votera à sa place (le mandataire) .
Le mandataire doit être inscrit dans la même commune que son mandat et ne pas avoir reçu d’autre procuration en France.
Le jour du scrutin le mandataire qui vote en France ne peut détenir qu’une seule procuration établie en France.
Le mandant peut se présenter au commissariat de police, à la gendarmerie ou au tribunal d’instance de son domicile ou de son lieu de travail. Il se présente en personne auprès des autorités compétentes. Il présente un justificatif d’identité admis pour pouvoir voter. La procuration peut être établie pour une seule élection ou pour une durée d’un an.
Le mandataire ne reçoit aucun document. C’est le mandat qui doit l’avertir de la procuration qu’il lui a donnée.
Le jour du scrutin le mandataire se présente muni de sa propre pièce d’identité au bureau de vote du mandant et vote au nom de ce dernier.
Une recommandation : Attention aux délais postaux. Faire les démarches nécessaires largement en amont de l’élection.

HISTOIRE DE…MARCEL GAUDIN 1er GARDIEN DE LA FLAMME

Merci à Monsieur Jean Gaudin d’avoir sorti de l’oubli cet article de Monsieur Louis Devoir, maire, paru dans les premiers bulletins municipaux des années 1970

«  Un autre fils d’adoption de la commune, qui eut aussi une destinée assez exceptionnelle fut Marcel Gaudin, gardien officiel de la flamme au tombeau du soldat inconnu à l’Arc de Triomphe de l’Etoile. Pupille de l’assistance publique dès son jeune âge il fut confié à la famille Joseph Commaille à Ruissotte. Après sa scolarité il reste dans la commune, domestique de ferme jusqu’à son départ à l’armée et à la guerre de 1914. Il fut grièvement blessé dès les premiers combats, blessure qui entraîna l’amputation d’une jambe. Guéri il eut un emploi de surveillant dans une usine d’armement. Il y resta jusqu’à la fin des hostilités. La guerre terminée, dans les plus petites bourgades comme dans les plus grandes cités, des monuments commémorant le souvenir des soldats tués au combat furent élevés et leurs noms inscrits sur ces stèles. Tous n’y eurent pas leur nom inscrit. D’innombrables eurent une sépulture anonyme sous une, humble croix de bois. C’est pour honorer tous ces soldats morts demeurés inconnus qu’il fut décidé que l’un d’entre eux aurait une sépulture prestigieuse et c’est à l’Arc de Triomphe que celui, désigné par le sort, y reposerait. Pour cette désignation huit corps furent exhumés en différents endroits du front de bataille et leurs corps transférés à Verdun à la Citadelle, haut lieu de la guerre 14-18. C’est là que le tirage au sort le désigne. Les sept autres corps eurent leur sépulture au cimetière militaire du « Faubourg Pa vé » à Verdun. Depuis son inhumation à l’Arc de Triomphe une flamme brille et veille jour et nuit sur son tombeau. Un ancien combattant y assure la garde et la surveillance. C’est lui, qui lors des cérémonies qui s’y déroulent, accueille les délégations qui s’y présentent et à la garde du Livre d’Or qui reçoit les signatures des personnalités. Ce fut notre ami Marcel Gaudin qui fut désigné le premier pour remplir cette fonction en France.
Comment et par qui le fut-il ? Voila ce que je sais ! Parmi les candidats qui se présentèrent ne furent retenus quoique invalides, après un sérieux examen médical, que ceux qui étaient en excellente santé, coté pulmonaire surtout car, à l’Etoile, sous ses arcades, il y a de forts courants d’air et peu d’abri contre les intempéries.
Ce premier test passé ce fut le caporal clairon Sellier, celui qui avait sonné le « cessez le feu » à 11 heures le 11 novembre 1918 qui, en dernier ressort, fut chargé de la sélection. Voici comment il la fit. Il additionna les chiffres qui composaient le numéro du régiment auquel il avait appartenu. Le nombre produit lui permit la détermination du candidat retenu.
Ayant fait aligné sur un rang les candidats, partant de la droite de la file il compta et c’est sur Marcel Gaudin que ce nombre s’arrêta. Cela m’a été rapporté par un ami, membre de l’association « Les amis de la flamme ». Il occupa ce poste le reste de sa vie active.

Marcel Gaudin, gardien de la flamme

Je continuai d’entretenir avec lui les amicales relations que nous avions eu étant condisciples et amis de jeunesse. Les quelques fois que j’allai à Paris je ne manquais pas d’aller l’y voir. Certain jour m’y trouvant alors qu’une délégation d’Anciens Combattants venait de s’y recueillir et que certains avaient apposé leurs signatures sur ce fameux Livre d’Or, il me demanda d’y apposer la mienne. Je le fis avec plaisir au bas de la mention « An nom des anciens combattants de la commune de saint Germain des Champs, département de l’Yonne, en hommage à leurs camarades de combat » . C’était en 1937. Il mourut en 1954. Je fis célébrer un service religieux à sa mémoire et pour perpétuer son souvenir une délibération qui demeure inscrite au registre, y rappelant sa fonction, ses titres en particulier celui d’officier de la Légion d’Honneur et par là même honorant son pays d’adoption, tenant aussi à lui rendre hommage fut prise la le Conseil Municipal.

Il revenait assez souvent à Saint Germain. Il avait une sœur qui, comme lui, avait passé sa jeunesse dans une famille du village. Après le décès de son frère elle m’écrivit me remerciant de la délicate attention que nous avions eu à la mémoire de son frère (ce sont les termes de sa lettre) y ajoutant « Il n’oubliait pas son pays d’adoption. Nous avons trouvé un écrit disant : A mon décès prévenez Saint Germain ! ».  

VIE ASSOCIATIVE

Club des retraités et leurs amis
L’association vous invite à partager la galette des rois le jeudi 21 janvier 2016 à partir de 14 h30 dans la salle de réunions à la mairie.

A RETENIR

Le secrétariat de mairie est ouvert au public les
mardi et jeudi de 9 h à 12 h. En dehors de ces heures d’ouverture, à la demande, le maire reçoit sur rendez vous.
N° de téléphone : 03 86 34 21 69



| site réalisé par | mentions légales | liens divers | © 2000-2014